⁢iv. L’exemple des Focolari

[1]


1. Pour étudier l’économie de communion proposée par les Focolari, on peut se référer à deux ouvrages essentiels : QUARTANA Pino, ROSSE Gérard, ARAUJO Vera, GIORDANI Igino, SORGI Tommaso, Pour une économie de communion, Nouvelle Cité, 1993 et Mouvement des Focolari, Economie de communion, Dix ans de réalisations, Nouvelle Cité, 2001. Deux revues en langue française peuvent aussi éclairer cette expérience : Economie de Communion, une nouvelle culture, publiée par Humanité Nouvelle, Bruxelles et Nouvelle Cité, mensuel du mouvement des Focolari. L’économie de communion s’inscrit bien dans le vaste courant de l’économie sociale et solidaire (cf. eglise.catholique.fr 14 novembre 2014)
Dernière modification March 12, 2021: Configuration of print function. (1b0f8d8)