Introduction 

« Il importe peu, en vérité, d’agiter subtilement de multiples questions

et de disserter avec éloquence sur droits et devoirs,

si tout cela n’aboutit à l’action.

L’action, voilà ce que réclament les temps présents. »

Pie X,⁠[1]

Après ce long parcours à travers l’enseignement social de l’Église, il est temps de penser à sa mise en œuvre. il serait même plus exact de joindre systématiquement la découverte des valeurs sociales à leur mode d’emploi. Le but n’étant pas d’indéfiniment penser aux principes ni d’attendre d’avoir bien saisi la cohérence et la pertinence de l’ensemble avant de se mettre au travail car les pauvretés de toutes sortes qui assaillent nos contemporains ne peuvent attendre. C’est pourquoi, idéalement, le lecteur devrait aller de telle ou telle proposition insérée dans l’un ou l’autre volume à cet ultime ouvrage où nous allons essayer de réfléchir, de la manière la plus concrète possible, à la transformation du monde aussi petite soit-elle.

Quand nous parlons d’action « politique », il s’agit, comme nous allons le voir, d’une action multiforme et multidirectionnelle. Trop souvent, l’action politique est entendue au sens étroit c’est-à-dire au niveau des instances publiques, à travers des partis politiques. Il ne nous est pas demandé d’emblée de nous engager dans un parti et surtout pas de considérer que notre action politique s’éteint lorsque nous sortons d’un isoloir.

Si effectivement le but final est bien la restructuration d’une société, ce ne peut être qu’au final. Avant de réinformer des institutions encore faut-il que ces institutions aient été envahies de personnes convaincues et formées et que tous les corps intermédiaires aient été ranimés et réclament comme naturellement le couronnement institutionnel. Autrement dit, puisque nous sommes en démocratie, gouvernement défini sommairement comme le gouvernement du peuple par lui-même, encore faut-il qu’il y ait un peuple et pas n’importe quel peuple.

Et donc, il faut commencer par le commencement, investir les milieux familial, social, professionnel, syndical, culturel, etc. Tout homme donc, toute femme donc a une tâche qu’elle peut accomplir, là où elle est.

Encore faut-il que chacun sache comment s’y prendre.


1. PIE X, Encyclique E supremi, 4 octobre 1903.
Dernière modification March 12, 2021: Configuration of print function. (1b0f8d8)